Suivez-nous sur facebook Nous contacter
Français English
La Normandie s'ouvre à vous
Les Andelys Les Andelys Les Andelys Les Andelys Les Andelys Les Andelys
Château-Gaillard Seine et Nature Arts

Les maîtres-verriers

La collégiale Notre-Dame des Andelys recèle un ensemble remarquable de vitraux du 16e siècle situés sur son flanc sud.

Parmi ces trésors, on compte deux maîtres-verriers…

Arnoult de Nimègue, originaire des Pays-Bas, venu travailler à Rouen entre 1500 et 1512 a honoré de nombreuses commandes pour les églises de Haute-Normandie, à l’image de la verrière de la Vierge pour la collégiale Notre-Dame des Andelys.

 

Romain Buron, formé à l’atelier de l’illustre famille des Le Prince à Beauvais,  a exécuté en 1540 une autre verrière de la Vierge avec la légende de Théophile, ainsi qu’une partie de la série des fenêtres hautes du chœur et de la nef dont les célèbres épisodes sur la vie de Moïse vers 1560.

 

Les peintres verriers restaurateurs de vitraux

Au 19e siècle, les ateliers Didron à Paris et Duhamel-Marette à Évreux, ont contribué au renouveau de l’art du vitrail en restaurant les vitraux du Moyen Âge et en fournissant quelques verrières neuves.

 

Enfin après les dégâts de la Seconde Guerre mondiale, le peintre-verrier Pierre Gaudin,  a participé à la restauration des vitraux et ajouté deux nouvelles œuvres, notamment pour la grande baie du chœur de la collégiale.

 

Un autre artiste du 20e siècle, Max Ingrand, s’est illustré dans l’église Saint-Sauveur en y vitrant les bas-côtés de la nef.

 

art_verrier_baie Verriere Arnoult de Nimegue ND Verrière ste Clotilde ND Rose sud ND 2