Suivez-nous sur facebook Nous contacter
Français English
La Normandie s'ouvre à vous
Les Andelys Les Andelys Les Andelys Les Andelys Les Andelys Les Andelys
Château-Gaillard Seine et Nature Arts

Les musiciens

Musiciens célèbres ou facteurs d’instruments renommés et géniaux, ils ont laissé leur empreinte dans la ville.

Le peintre, Eugène Clary (19e siècle), atteint de cécité, se consacre à la musique.

 

Adolphe Sellenick (19e siècle) est chef de la musique de la Garde Républicaine et décède aux Andelys.

 

Aristide Cavaillé-Coll, l’un des plus grands facteurs d’orgues du 19e siècle, en France, a réalisé le bel instrument qui surplombe la nef de la collégiale Notre-Dame des Andelys et dont les jeux enchantent le public lors des remarquables concerts organisés par l’association  des Amis des Églises.

  Musiciens_orgues_collegiale Musiciens_Jacques_IBERT Musiciens_orgues_Edgar_Parrault Musiciens_harmonium_Musee_Nicolas_Poussin

Léon Dumont au sein de l’entreprise andelysienne Dumont-Lelièvre, met au point un instrument qui a les qualités d’un harmonium ordinaire et qu’il appelle l’Orgue Harmoniphrase, permettant aux églises pauvres de posséder un instrument idéal et peu coûteux. Il réalise ensuite l’orgue Médiophone doté de boîtes de résonances spéciales qui rappellent l’orgue à tuyaux. L’entreprise  survécut à sa mort survenue en 1888 et cessa définitivement son activité en 1957 . Un de ses instruments est visible au musée Nicolas Poussin.

 

Jacques Ibert (début du 20e siècle), séjourne très fréquemment aux Andelys. C’est dans sa chaumière, située dans le hameau de Longuemare, qu’il compose certaines de ses œuvres majeures : « Divertissements », « Le roi d’Yvetot » et « Le chevalier errant ». L’école de Musique et de Danse aux Andelys porte aujourd’hui son nom.