Site Loader
collegiale notre dame andelys tourisme visite

Dans l’écrin des paysages verdoyant de la Seine normande, Comparable à une cathédrale par ses dimensions impressionnante, la Collégiale Notre-Dame des Andelys est un des joyaux architecturaux de la région. L’édifice gothique possédant des verrières datant du 16e siècle est classé aux monuments historiques depuis 1840. Riche d’un mobilier et de quelques trésors artistiques, c’est un lieu incontournable lorsqu’on visite la Normandie.

Construction et histoire de la collégiale Notre-Dame

collegiale notre dame andelys tourisme visite

C’est au 13e siècle, plus précisément en 1215 que les premières pierres sont posées, quelque temps avant la construction de l’église Saint-Sauveur à quelques kilomètres de là. Le lieu n’est pas choisi au hasard, c’est l’ancien emplacement d’un monastère pour jeunes filles, bâti par la reine Sainte Clotilde, épouse de Clovis Ier le Mérovingien, en 511. Il avait été détruit par les Vikings en 900, et il n’en resté que quelques ruines.

Il faut 5 ans pour bâtir le chœur et la façade, mais il faudra presque 100 ans pour que le monument ressemble à ce qu’il est toujours aujourd’hui. C’est notamment après la guerre de Cent Ans, que des agrandissement et de nombreux embellissement sont réalisés.

Pendant 4 siècles, des bâtisseurs sont venus apporter de leur savoir faire, ce qui permet de voir des contrastes étonnants entre les époques. L’intérieur gothique est plutôt sobre, alors que l’extérieur est bien plus stylisé, avec notamment une découpe de pierre en dentelle, des colonnes antiques ou des statues d’inspiration grecque.

Des verrières célèbres

collegiale notre dame andelys tourisme visite

Lorsqu’on pénètre dans la collégiale, ce sont les vitraux magnifiques, datant du 16e siècle, qu’on remarque souvent en premier. Ils viennent dépoussiérer immédiatement le côté très sobre de l’élégance gothique. Dessinés et créés par Romain Buron et Arnoult de Nimègue, ils nous racontent la vie des apôtres, des saints et des martyrs chrétiens. Ils apportent une lumière qui sublime l’ensemble du décor.

Des trésors et un orgue

collegiale notre dame andelys tourisme visite

Les statues et tableau de maîtres agrémentent encore un peu plus la beauté du lieu. On trouve notamment un Christ polychrome du 15e siècle, mais aussi des statues de sainte Clotilde plus ancienne encore. Un tableau de Jacques Stella orne un mur, et plusieurs toiles de Quentin Varin, un peintre itinérant, sont également exposées.

Des crédences sur les stalles nous parlent de la vie quotidienne des habitants de l’époque, représentent quelques animaux ou montrent aux pêcheurs ce qu’ils ne doivent jamais faire. Se balader dans la Collégiale Notre-Dame, comme dans toutes les cathédrales européennes, c’est se souvenir de ce qu’était la France il y a plusieurs siècles.

Une tribune d’orgue est toujours là, depuis 1573. Elle fut sculptée dans le bois, par Étienne Delaune et elle est classée aussi comme monument historique. Les panneaux nous parlent évidemment des vertus chrétiennes, mais aussi de personnages mythologiques ou bien des sciences. Encore aujourd’hui, l’orgue est en état de marche, et il y a régulièrement des concerts ou des messes.

Ouverture et visite

La Collégiale Notre-Dame des Andelys reste ouverte toute l’année, à l’exception du weekend de la “Foire à Tout”, au début du mois de septembre de chaque année. Les portes s’ouvrent au public à partir de 9h tous les matins, et elles se referment à 17h30 en hiver et 19h en été.

L’entrée est gratuite et la visite est libre. Vous pouvez contacter l’office de tourisme des Andelys pour organiser une visite guidée, qui se fait sur réservation, et qui sera bien entendu payante. Si les enfants ont été sages pendant la visite, vous pourrez les emmener se détendre au parc Tolysland à quelques kilomètres de là.

Post Author: admin